Accueil Non classé La Suède prépare la relance des trains de nuit vers l’Europe

La Suède prépare la relance des trains de nuit vers l’Europe

0
0
718
Le train de nuit Stockholm-Hambourg parcoura 1100 km

Monter dans le train à Stockholm, dîner au restaurant, s’allonger dans le compartiment et se réveiller au cœur du continent européen . « On dirait un rêve, mais ce fut bel et bien une réalité autrefois », rappelle Jakop Dalunde du parti écologiste suédois. Le gouvernement suédois veut relancer les trains de nuit vers l’Europe – même si certains obstacles techniques rendent le projet onéreux.

Les vols low-cost et les trains à grande vitesse ont en grande partie fait disparaître les trains de nuit en Europe. Le gouvernement veut changer cela et souhaite mettre en place des départs quotidiens de Suède vers plusieurs villes européennes. « Si nous voulons atteindre nos objectifs climatiques, les déplacements en avion doivent diminuer. Les gens voudront continuer de voyager et donc les trains de nuit sont essentiels pour réussir », explique Jakop Dalunde, député européen écologiste.

Pour rendre possible la relance de la circulation depuis la Suède, le gouvernement considère que l’État doit s’engager et financer. Dans l’accord de gouvernement conclu en janvier 2019 entre sociaux-démocrates, écologistes, centristes et libéraux, une mission est assignée à l’autorité régulatrice du trafic et gestionnaire du réseau ferré Trafikverket : relancer un service de trains de nuit. Jakop Dalunde a longtemps promu ce projet et il se pose pour objectif que les trains circulent en 2022, avant la fin du mandat gouvernemental.

Hambourg est une porte d’entrée naturelle.

« Hambourg est une porte d’entrée naturelle vers l’Europe. De là partent de nombreuses lignes à grande vitesse vers plusieurs villes européennes. On pourrait donc imaginer un train de nuit entre Stockholm et Hambourg. C’est une question à laquelle Trafikverket et les opérateurs de trains devront répondre », continue-t-il.

Face à cette initiative, SJ (l’opérateur ferroviaire historique suédois) acquiesce, mais soulève plusieurs aspects à résoudre. Rien que pour les trajets entre Malmö et Copenhague, il faut des locomotives qui s’adaptent à deux systèmes électriques et deux systèmes de signalisation distincts, ce qui les rend plus onéreuses. « Nous savons que cela coûte cher, car nous modifions par exemple tous nos trains X2000 pour pouvoir circuler vers Copenhague. Nous pensons que la meilleure option est de changer de locomotive à la frontière. Il se peut aussi qu’il faille changer de conducteur car les consignes de sécurité varient », relate Jan Kyrk, responsable chez SJ.

Les trains suédois sont plus larges.

Un autre problème est le gabarit des voitures. Dans la majorité des pays européens, les trains sont plus étroits qu’en Suède, ce qui fait que les voitures suédoises ne peuvent pas y circuler. La Suède a d’ailleurs peu de voitures-couchettes en réserve et en état de circuler. Jan Kyrk estime le parc à une centaine de voitures, actuellement en service sur des lignes intérieures suédoises.

Jakop Dalunde avance qu’une solution serait de construire de nouveaux trains, adaptés aux différences techniques des différents pays. « Trafikverket devra étudier cette question. Si l’on commande de nouveaux trains, ils pourront être équipés pour circuler à la fois en Allemagne et en Suède, par exemple ».

Jan Kyrk, pour sa part, pense que commander des nouveaux trains de nuit peut se révéler onéreux. « Il y a certains aspects qu’il faudra examiner et adapter, mais l’idée est bonne. Sur les longues distances, le train de nuit fonctionne bien, on le voit d’ailleurs bien en Suède. Ici, par contraste avec d’autres pays d’Europe, la grande vitesse ne remplace pas les voyages en train de nuit. »

Traduit du suédois de l’article original :

Olof Svensson, Regeringen storsatsar på nattåg till Europa, Aftonbladet, 9 fév. 2019 [Aftonbladet est le quotidien le plus lu de Suède. Les contenus numériques et imprimés d’Aftonbladet sont consultés par un tiers de la population suédoise (source: Enquête de 2017, p8).]

 

Commentaires et autres sources :

La Suède a déjà relancé les trains de nuit intérieurs avec succès à partir de 2014, en obtenant +65% de fréquentation dès la première année :

David Briginshaw, SJ reports 65% growth in overnight train traffic, IRJ, 12 juin 2015

L’équilibre budgétaire fut atteint dès que la qualité de service s’est améliorée :

Peter Neumann, « Train de nuit : l’opérateur envisage de nouvelles liaisons », Berliner Zeitung, 2 fév. 2017 (traduction Doumayrou, Mediapart)

Le succès passe par 4 niveaux de confort, des douches, des horaires optimaux et une communication active qui incite le public au report modal de l’avion sur le train de nuit :

Patrick Laval, Suède :investissements massifs pour la grande vitesse et les trains de nuit, La Lettre du Cheminot, 17 oct. 2017 ;

The Greens, Revitalising European Night Train and EC-IC services (vidéo), Parlement Européen, 1er juil. 2015 (à partir de la 42ème minute).

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par trainsdenuit
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

[ALLEMAGNE] La reprise des trains de nuit par ÖBB est un succès

12 juin 2017 article original par Thomas Wüpper, Stuttgarter Zeitung du 06 juin 2017, trad…